Pause Parentale
Bienvenue parmi nous ! Connectes-toi, c'est que du bonheur !


Bienvenue Invité, j'espère que tu passeras un excellent moment en notre compagnie.
 
AccueilGalerieS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le gouvernement propose de remplacer les profs absents par des étudiants non diplômés

Aller en bas 
AuteurMessage
Chris
Administratrice
Administratrice
Chris

Date d'inscription : 24/10/2004
Nombre de messages : 51058
Age : 41
Localisation : Orléans
Âge des enfants : 15 ans, 7 ans, 6 ans & 3 ans
Age du couple : Divorcée depuis le 15/11/2010 Sourire
Noms des enfants : Alicia, Flora, Sofian & Célia

MessageSujet: Le gouvernement propose de remplacer les profs absents par des étudiants non diplômés   Ven 22 Jan - 23:08

REPORTAGE - Dans le cortège de la manifestation parisienne, les critiques contre la politique actuelle fusent...


En descendant du métro, une horde de gendarmes attend les manifestants.
Place de la République, à Paris, des banderoles profèrent des messages
tels que: «services publics dépecés», «sarko confiance 0», «les
banquiers au karcher, pas la fonction publique». Jeudi 21 janvier, la
manifestation qui rassemblait plusieurs secteurs de la fonction
publique dans les rues de la capitale portait de nombreuses
revendications.

L'éducation nationale en force

Les professeurs étaient nombreux dans le cortège pour exprimer leur
mécontentement. «Nos classes sont surchargées, notre temps de travail
est en constante augmentation, explique la directrice d'une école ZEP.
L'objectif de supprimer des milliers d'enseignants est très inquiétant.
Et pour pallier le manque d'effectif, le gouvernement propose
aujourd'hui de remplacer les profs absents par des étudiants non
diplômés. C'est une honte.»

Dominique, professeur d'histoire-géo au collège Buffon (Paris 15ème),
réprouve quant à lui «l'accroissement des pouvoirs des chefs
d'établissements, notamment en termes de gestion du personnel. Ce
système nous incite à leur lécher les bottes».

2.500 euros en fin de carrière

La réduction drastique des postes est un sujet qui revient
régulièrment. Véronique, directrice d'une école maternelle dans le Var,
témoigne: «A cause du virus H1N1, une maîtresse a été absente durant
une semaine, et à défaut de trouver un remplaçant, sa collègue a eu la
responsabilité de deux classes.»

Les salaires bas sont également au coeur des revendications. François,
un professeur d'anglais au collège, revendique une revalorisation des
revenus. «En fin de carrière, je gagne 2500 euros, et j'ai un bac+5.
C'est inadmissible», lance-t-il.

Une réflexion sur le rôle de l'université nécessaire


La fac avait également une place de choix dans le cortège. Pour Hélène,
professeur de Lettres, c'est tout le système universitaire qui est à
revoir. Elle dénonce la logique de rentabilité, l'évolution d'une
institution qui, sous couvert de professionnalisation, devient «une
espèce de guichet à estampiller les exigences des entreprises».

Les jeunes aussi défilent. «L'Etat se désengage de l'enseignement
supérieur. Le prix des restaurants et des logements universitaires
augmentent constamment», déplore Lucas, étudiant en math à Paris VI.

Un manque d'effectif qui nuit à la qualité des soins

L'hôpital aussi est dans la rue. «En plus des revalorisations
salariales et l'arrêt des fermetures des hôpitaux de proximité, nous
voulons un recrutement massif. A cause du manque d'effectif, nous
finissons par mal soigner les gens», regrette Nicolas, infirmier à
l'hôpital Saint-Anne (Paris 16ème).

En fin de cortège, Franck, agent territorial dans le traitement de
l'eau, explique pourquoi il est dans la rue, malgré un taux
d'alcoolémie manifestement élevé. «Je m'oppose à la restructuration de
l'administration, et la mobilité que le gouvernement veut nous imposer.
Pour nous, cela signifierait la baisse des primes, des avantages, ainsi
qu'un éloignement géographique de nos familles».



Marion Lippmann

_________________


Coucou Invité, je te souhaite une bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
http://chezptitefury.over-blog.net/
 
Le gouvernement propose de remplacer les profs absents par des étudiants non diplômés
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Italie: Chute du gouvernement Prodi...
» gouvernement versus r.s.g.
» remplacer le pain
» Questions au gouvernement
» Astuce pour remplacer les bougies de préchauffage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pause Parentale :: Actualités débats-
Sauter vers: